La saison des pommes tire bientôt à sa fin et j’aimerais justement attirer votre attention sur les symboliques de ce fruit. La pomme a certes eu une grande importance dans certaines religions et mythologies et l’est encore aujourd’hui dans le christianisme entre autres. Dans la mythologie du peuple grecque par exemple, la pomme était la création du dieu Dionysos qui l’offrit à la déesse de l’Amour Aphrodite. Quant à la déesse de la discorde, Éris, elle aurait lancé une pomme d’or au milieu de l’assemblée des dieux afin de décider du destin de Pâris qui dû la remettre à la plus belle des déesse. Il la remit lui aussi à Aphrodite. Puis la déesse de la terre, Gayâ, offrit à Hera un arbre remplit de pommes d’or symbolisant la fécondité. Elle a donc souvent été associé à l’érotisme.

Nous retrouvons aussi le symbolisme de la pomme à plusieurs époques et en différents lieux. Pour le peuple germanique c’est la déesse nordique Idunn qui possédait des pommes donnant la jeunesse éternelle. Chez les celtes les légendes représentaient la pomme comme étant le symboles des plaisirs supraterrestres. Pour les profanes, elle représentait le monde due à sa forme ronde. Le christianisme remplacera, pour sa part,  la pomme en tant que représentation du monde par un cercle monté d’une croix, mais s’en servira autrement et nous verrons comment plus loin.

Il y a donc une très grande similitude entres ces symbolismes puisque presque chacun nous parle de sexualité. Mot tabou que le christianisme a converti en péché originel. Encore aujourd’hui dans le christianisme, la pomme représente par défaut le fruit de la connaissance du bien et du mal. Je dis bien par défaut puisque dans les textes canoniques de la Bible, il n’est pas question d’une pomme mais bien d’un fruit (défendu). Et donc le mot fruit peut servir à plusieurs définitions dont par exemple celle d’un résultat, comme celui du fruit de mes pensées, du fruit d’un travail et aussi d’un aboutissement. L’enfant est le fruit d’un accouplement. C’est le fruit du 1 + 1. «Dans l’évangile de Barnabé il est vraiment question d’une pomme q’Adam et Ève aurait mangé mais n’a pas pour origine la Bible mais de la Vulgate (traduction latine de la bible au début du 5e siècle et reconnue comme « authentique » par l’église catholique lors du concile de trente.»

Tout cela pour vous dire que dans ce cas-ci, la pomme est utilisé dans le sens d’un savoir, d’une connaissance. Pour moi, il est évident que la pomme dans laquelle Eve et Adam ont croquée n’était certainement pas ce fruit dans lequel nous croquons depuis des millénaires. Si ce fruit était réellement de même nature que la pomme d’Adam et Eve, nous n’en mangerions plus du tout aujourd’hui de peur de chuter encore plus bas. Où est l’erreur alors? Nulle part! C’est que l’Église a voulu représenter en image Eve et Adam mangeant ce fruit. Partant d’un texte, ils ont dû opter pour une représentation et c’est là qu’arrive la pomme de la Kabbale. Pour ceux qui ne connaissent pas la Kabbale« c’est une tradition mystique juive, présentée comme la « Loi orale et secrète » donnée par YHWH à Moïse sur le Mont Sinaï, en même temps que la « Loi écrite et publique » (la Torah) ».(Texte Wikipédia)

La pomme représente le fruit d’une union spéciale entre deux principes : le principe Masculin et le principe Féminin. D’eux enfantera le Fils, le fruit, de leur union. La très sainte trinité est le même symbole qui d’après moi devrait se dire comme suit : le Père, la Mère et le Fils au lieu de dire le Père, le Fils et le Saint Esprit. Le Père, le Fils et le Saint Esprit représentent que des principes masculins alors que la vie à besoin des deux principes et ces deux principes sont égaux, ce que les religions Catholique, Protestante, Musulmane, Juive, Islamique et bien d’autres ne reconnaissent pas. Les religions du Christianisme sont basées sur le principe masculin uniquement et laissant une petite place à  la vierge Marie. C’est la façon dont les textes ont été écrit qui font en sorte que le principe Féminin a été supprimé ou mis de côté volontairement par ceux qui voulaient davantage de pouvoir. En évitant de reconnaître l’égalité entre l’homme et la femme, les dirigeants de ces religions ont fait en sorte de se garantir du travail pour longtemps. Et ce n’est pas la seule religion à avoir agit de la sorte.
Alors pourquoi la pomme est pour le christianisme un symbole de péché ? Rappelez-vous le livre « Da Vinci Code » de Dan Brown. Il est question en arrière-plan de l’idée selon laquelle l’Église Catholique, voulant acquérir et garder le pouvoir, s’est interposée et imposée comme intermédiaire entre l’homme et Dieu. Ainsi, l’union sexuelle, qui laisse toute la place à l’altérité homme – femme et qui est un moyen privilégié d’entrer en contact direct avec Dieu (voir la scène du Hieros Gamos, Union sacrée), est déclarée péché.

Ce n’est pas que l’église a voulu être prévenante envers ses fidèles, mais elle a volontairement transformé le sens véridique de l’union divine entre homme et femme. Il y a bien entendu certaines pratiques de la sexualité qui produisent de magnifiques énergies (fruit) et il y en a d’autres qui ont l’effet inverse. Et c’est probablement en utilisant cette dernière raison que l’Église en a profité afin d’arriver à ses fins. Pensez-y, si l’homme et la femme sont des complémentaires et que notre corps est un circuit énergétique, la position homme -femme se doit d’être en circuit continu : le négatif branché avec le positif et non le positif sur le positif et le négatif sur le négatif… Me suivez-vous ? Le corps humains est polarisé énergétiquement.

Et la pomme dans tout cela ? Me direz-vous! La pomme a été utilisée par ceux qui ont écrit les textes sacrés de la Bible qui connaissaient la vraie symbolique. Ce n’est donc pas un hasard de voir sur plusieurs tableaux anciens Jésus ou Marie tenant une pomme dans leur main. Elle est certainement le fruit de la connaissance du bien et du mal, mais peut être pas comme nous le croyons. Plusieurs personnes connaissent déjà ce qui va suivre, mais je la répète pour ceux qui ne connaissent pas cette information.

Pour bien visualiser ce que je vais vous expliquer prenez-vous une pomme et n’enlevez pas la queue comme nous en avons souvent l’habitude de faire. Coupez la pomme dans le sens vertical de façon à laisser la queue sur une seule moitié. Séparez ensuite les deux morceaux et examinez les deux formes que celles-ci vous offrent. À part la différence due à la queue, ne voyez-vous pas une similitude avec les deux principes de la vie ? Pour ceux dont le sexe est à fleur de peau cela devrait vous allumer !!! Bien sur je rigole, mais c’est bien de cela qu’il est question… Des deux sexes. La moitié de pomme qui à la queue représente le principe masculin avec les pépins qui sont les testicules, et la moitié de pomme qui n’a pas de queue représente le principe féminin dont les pépins représentent le vagin et les ovaires. Même les Beatles s’en sont servis comme image subliminale et vous en comprendrez la raison plus loin. Alors que dans le plupart des mythologies la pomme est un gage d’amour, de fécondité. C’est la première partie de sa représentation qui a été conservé et qui est en rapport avec la sexualité et aussi avec les énergies masculines et féminines. Puisque la vie est comme une immense pile électrique, elle a en elle les deux polarités soit positive et négative. Je ne veux pas dire que l’homme est positif et que la femme est négative, loin de là. Ici nous parlons d’énergie. Les principes de vie masculins et féminins sont de même énergie, mais placés à des pôles opposés de cette énergie. Tout comme l’homme et la femme sont de sexe opposés ils sont un couple. Ils forment le couple.

Symbole de la pomme

Image explicative du vrai symbolisme de la pomme

Maintenant que nous avons vu les images et les symbolismes, il en reste un à découvrir sur la pomme. Lorsque nous regardons une pomme avant qu’elle soit coupée, il nous est impossible de deviner où se trouve le coté masculin et où se trouve le coté féminin. La raison en est très simple. C’est que ces deux énergies, ces deux principes ne sont pas opposés en tant que tels, mais bel et bien complémentaires. Ils représentent la grande Union Divine.La beauté de tout cela c’est lorsque nous regardons l’autre révélation de la pomme qui est moins connue. Et c’est en coupant maintenant la pomme dans le sens horizontal que vous y découvrirez son secret. La forme que vous y verrez est un cercle avec en son centre une étoile à cinq branches (un pentacle) qui pointe vers le haut et sur l’autre moitié cette même étoile qui est renversée. Pour cela vous devez séparer la pomme en basculant une des moitié vers le bas et non de coté. Cette étoile est non pas comme j’ai souvent entendu un symbole diabolique… En fait rien n’est diabolique dans la création de Dieu. Tout est énergie ! L’étoile qui pointe vers le haut représente les cinq vertus : l’amour, la sagesse, la volonté, la vérité et la bonté. Alors que l’étoile qui pointe vers le bas représente les cinq défauts qui sont les opposés des vertus : respectivement… la haine, l’ignorance, la paresse, le mensonge et l’avarice.

L`ère du Verseau c’est le retour à l’équilibre et c’est pour cela que depuis des décennies les femmes ont commencé à reprendre la place qui leurs reviennent. Il est temps que la domination de l’homme sur la femme se termine et laisse place à un juste équilibre entre les deux sexes. Chacun est bien différent et a sa polarité et ses forces et nous devons simplement en tenir compte et les utiliser à leur meilleur. L’homme et la femme doivent faire la paix, se respecter et travailler ensemble pour un monde meilleur. Mikhaël Aïvanhov disait : « L’homme a des énergies formidables, mais elles retourneraient au grand réservoir cosmique si, avec lui, il n’y avait pas la femme. La femme a la fonction immensément importante de capter l’Esprit, l’énergie de l’Esprit (énergie masculine), et de lui créer des formes pour qu’il agisse. C’est grâce à l’union des deux principes que la terre et les formes qui la peuples existent, Sans la femme, l’esprit, trop subtil, ne pourrait rester ». (extrait d’une conférence du 29 août 1958)

Dans la vie de tous les jours, nous devrons tenir compte de plus en plus de ce fait : nous ne sommes pas opposés mais complémentaires. Les temps sont incertains pour l’instant, mais gardons à l’esprit cette idée de collaboration afin de travailler ensemble vers ce monde meilleur. En commençant par nous-mêmes à créer cet équilibre des deux forces de vie, masculine et féminine, yin et yang nous pourrons ensuite le retransmettre à nos proches par l’exemple.

Que l’équilibre soit avec vous !!! Bonne méditation et bonne appétit pour ceux et celles qui ont coupé une pomme ;)

 

Écrit par Pierre Nolin
Attention : Tous les textes sont protégés par les Droits D’auteur
Toujours mentionner la source et l’auteur.

2 Responses to Le symbole de la Pomme